FamousWhy
CAN
Famous People Famous Regions Famous Articles Famous Software FamousWhy Web Services Famous Forum Submit Content
|


Statistics:
Visits: 1,288
Votes: 0
Fame Riser
          
Fame Rank
N/A
Fame Riser
create pool

 

Articles


Ask a Question about Extreme-Orient, ensemble des pays

Famous Tags


art   oiseaux   guerre   effets   mondiale   puissance   naissance   guerres   hirondelles   histoire   mollusques   consommation   culture   glaces   canada   dependance   nature   empire   monde   neiges   harfang   pins   corbeau   peintre   francophonie   organisation   italie   animaux   république   france   nation   jardin   plantes   musique   vie   pouvoir  

All Tags

Famous Forum

 

Extreme-Orient, ensemble des pays

 Q:   Ask a Question about Extreme-Orient, ensemble des pays       
Extreme-Orient, ensemble des pays Ensemble des pays de l'Asie orientale (Chine Japon, Corée, États de l'Indochine et de l'Insulinde, extrémité orientale de la Russie).

Le concept historique

L'Extrême-Orient constitue deux grands ensembles : l'Asie du Sud-Est et l'Asie du Nord-Est, cette dernière, divisée entre États socialistes (Chine et Corée du Nord) et libéraux, le Japon joue un rôle économique important.

L'Extrême-Orient est habité par des peuples aux cultures fort diverses. La majorité d'entre eux ont été marqués par des courants religieux et des modèles politiques, qui leur sont liés, originaires de la Chine ou de l'Inde. Des influences extérieures sont également venues se greffer : celle de l'islam dans les pays indianisés, puis celle de l'Occident. À partir du XVIe s., l'ensemble de la région est confronté à l'expansion européenne, et même les pays qui n'ont pas été colonisés par les Occidentaux (Corée, Japon, Thailande) sont fortement influencés par eux.

L'influence chinoise

L'aire de diffusion de la civilisation chinoise est limitée au sud par l'aire culturelle indienne {Asie du Sud-Est), le Viêt Nam et le Tibet appartenant à l'une et à l'autre. Elle atteint, à l'ouest, les oasis d'Asie centrale influencées par la culture indo-persane ; au nord et au nord-ouest, les steppes, domaine des peuples nomades (Mongols, Turcs, Toungouses). Elle comprend le nord du Viêt Nam, la Corée, l'Asie centrale (à partir du Ier s. apr.J.-C.) et le Japon (à partir du IVe s.).

L'influence chinoise atteint son apogée à l'époque des Tang (618-907). Elle est religieuse et culturelle : diffusion du confucianisme, du taoïsme et du boud-dhisme, lequel, d'origine indienne, se répand à travers des traductions chinoises des textes sacrés ; propagation de l'écriture chinoise. Elle est aussi politique et sociale : organisation de l'empire japonais et de divers royaumes sur le modèle chinois, rôle des lettrés-fonctionnaires.

L'influence indienne

Cette influence, profonde dans tout l'Extrême-Orient, est essentiellement liée à la diffusion du bouddhisme à partir du Ier s. apr. J.-C. Celui-ci s'est propagé par voie de terre (Asie centrale, Chine, Tibet) et par mer (Ceylan, Birmanie, Indonésie, Cambodge, Viêt Nam).

Déplus, en Asie du Sud-Est, des États se sont organisés sur le modèle indien : royaumes de Srivijaya (vne-XIVe s.), avec pour centre Sumatra ; royaume de Majapahit(XIIIe s.- XVIe s.), àjava ; Cambodge ; Champa, dans le sud du Viêt Nam. Dans ces États, l'hindouisme et le bouddhisme coexistent, comme en Inde.

L'expansion musulmane en Asie méridionale

Les commerçants musulmans, qui atteignent Canton au IXe s., établissent des colonies marchandes en Insu-linde et sur le littoral du Champa et de la Chine. Il s'ensuit une islamisation progressive de l'Indonésie et de la Malaisie à partir du xine s. D'abord soumis aux souverains indianisés de l'Asie du Sud-Est, les musulmans accèdent au pouvoir politique à partir du XVe s. : création des sultanats de Malacca (1403) et d'Aceh, à Sumatra. Aujourd'hui, l'islam sunnite est particulièrement bien implanté en Malaisie et en Indonésie, où il compte plus de 70 millions d'adeptes.

La pénétration européenne

Des échanges commerciaux ont déjà eu lieu entre l'Europe et l'Extrême-Orient à l'époque de l'Empire mongol. Mais ceux-ci se développent considérablement après l'ouverture de la route des Indes par Vasco de Gama (1498). A. de ATbuquerque organise un véritable empire maritime portugais s'étendant sur tout l'océan Indien. Les Espagnols se lancent également dans la conquête et la conversion de la région : colonisation des Philippines (après 1521), oeuvre missionnaire de François Xavier au Japon à partir de 1549.

Les Portugais se font évincer par les Néerlandais dans la première moitié du xvne s. Ceux-ci restent maîtres de l'Indonésie (Indes néerlandaises), mais doivent céder aux Britanniques Ceylan (1796) et la péninsule malaise (1819,1824). En Chine, les jésuites accomplissent, àpartir des années 1580 et jusqu'à l'interdiction du christianisme (1771), une œuvre importante, surtout dans le domaine scientifique. Mais, à partir des années 1840, les Européens se taillent peu à peu dans ce pays de véritables zones d'influence. La France impose sa domination au Viêt Nam (1885), qui forme en 1887, avec le Cambodge et le Laos, l'Indochine française. De leur côté, les Russes, qui ont atteint la mer d'Okhotsk en 1639, colonisent le territoire de l'Amour (fondation de Vladivostok en 1860).

Nationalismes et décolonisation

Des mouvements nationalistes se développent à des dates différentes selon les régions ; ils affectent l'ensemble des pays d'Extrême-Orient, les colonies comme les États indépendants.
Le Japon connaît un fort mouvement nationaliste, qui se meut en impérialisme et inspire une véritable politique de conquête. Sa victoire sur la Russie ( 1905), première victoire asiatique sur des Européens depuis la conquête mongole, a un grand retentissement dans tout l'Extrême-Orient. En Chine, le parti nationaliste Guomindang est fondé Tannée de la proclamation de la république (1912). Les idées socialistes progressent rapidement : création des partis communistes indonésien (1920), chinois (1921) et Indochinois (1930).

Au début de 1942, le Japon domine presque tout l'Extrême-Orient. Après sa défaite en 1945, les États de la région accèdent progressivement à l'indépendance. Tandis que les États-Unis accordent l'indépendance aux Philippines dès 1946, la Grande-Bretagne à la Birmanie en 1948, les Pays-Bas à l'Indonésie en 1949, la France ne reconnaît l'indépendance du Viêt Nam qu'après la guerre d'Indochine (1954).

L'affrontement Est-Ouest

La guerre froide prend une forme particulièrement aiguë en Extrême-Orient. Le communisme connaît d'abord une forte expansion : partage de la Corée en deux États rivaux (1945), proclamation de la République populaire de Chine (1949), reconnaissance de la République démocratique du Viêt Nam (1954), qui sort victorieuse de la guerre du Viêt Nam dans laquelle les États-Unis sont intervenus directement (1964-1973).
La rupture sino-soviétique (de 1960 à 1989) a des répercussions dans le reste de l'Extrême-Orient, et particulièrement au Cambodge où s'affrontent les Khmers rouges soutenus par la Chine et le régime instauré par les Vietnamiens, qui occupent le pays de 1979 à 1989. Face à l'Indochine communiste, l'Indonésie, la Malaisie (indépendante depuis 1957), les Philippines, Singapour (indépendante depuis 1965) et la Thaïlande se regroupent, en 1967, dans l'ASEAN, que rejoint Brunei en 1984, Depuis le règlement ( 1993) du conflit cambodgien, l'ASEAN a accueilli quatre nouveaux membres : le Viêt Nam (1995), la Birmanie, le Laos (1997) et le Cambodge (1999),

Le nouveau rôle du Japon

Le Japon est devenu le premier partenaire commercial de la totalité des pays d'Extrême-Orient, ïl a été le premier à reconstruire, après la Seconde Guerre mondiale, une économie puissante, puis à se lancer, à partir de 1964 env., à la conquête des marchés extérieurs. Les nouveaux pays industriels, les « quatre dragons », c'est-à-dire la Corée du Sud, Taïwan, Flongkong et Singapour, ont suivi une progression comparable.

En dépit de sa réussite économique, le Japon ne joue qu'un rôle politique limité à l'époque de la guerre froide et du maoïsme en Chine. La situation a évolué depuis la signature d'un traité de paix sino-japonais (1978) et bien plus encore, depuis 1989-1990, dans le contexte de l'après-guerre froide, qui a conduit les deux Corées à conclure un traité de réconciliation en 1991. Mais les ambitions nucléaires de la Corée du Nord ravivent régulièrement les tensions. De plus, à partir des années 1990, le modèle économique japonais s'essouffle.

En 1997-1998, la région est fortement déstabilisée par une crise monétaire qui se transforme rapidement en une crise économique majeure. En raison du désengagement américain en Extrême-Orient, le Japon a vocation à redevenir une puissance militaire.

Les enjeux du XXIe s

La forte montée en puissance, sur le plan économique, des deux géants démographiques que sont la Chine, à laquelle les jeux Olympiques de Pékin en 2008 vont apporter une consécration, et l'Inde modifie l'équilibre de la région. L'une et l'autre, au demeurant, aspirent à y occuper le rang de première puissance nucléaire.


Tags: influence chinoise, indienne, expansion musulmane, penetration europeenne



Category: Autres  - ( Autres Archive)

Date Added: 20 June '13


Add a link to this page on any related website, blog or forum using this code :